L'arthrose du genou

L'arthrose du genou est avec l'arthrose de la hanche, une des plus fréquentes. Elle se caractérise par l'usure des cartilages condyliens fémoraux et tibiaux. Il faut noter d'emblée que le poids excessif est un facteur important.

SYMPTOMES Cette arthrose se caractérise par un gros genou douloureux (douleur qui s'accentue à la marche et à la montée des escaliers. Les mouvements d'extension sont limités. Le genou craque au mouvement.

RADIOGRAPHIE Elle montre un pincement de l'interligne articulaire en rapport avec l'usure des surfaces articulaires dans la zone d'appui. Très souvent la partie interne du cartilage interarticulaire est atteinte.

IRM Cette technique occupe une place prépondérante dans l'imagerie du cartilage. En effet, c'est la première technique qui permet de voir la surface du tissu cartilagineux, ses différentes couches, et les modifications de sa structure (œdème, fissures).Par ailleurs, elle permet l'étude des structures avoisinantes ménisques, ligaments, os, éventuel épanchement de synovie, membrane synoviale, kystes poplités). Cette technique est donc plus précise que l'arthroscopie.

TRAITEMENT Avant tout, il est capital de maigrir, car le surpoids aggrave obligatoirement les lésions. Il faut ménager ses genoux :
- Ne pas trop marcher, savoir se reposer fréquemment.
- Éviter la station debout prolongée.
- Éviter le port de lourdes charges.
- Éviter la marche en terrain accidenté.
- S'allonger plusieurs fois par jour , les genoux en extension, surtout sans coussin sous les genoux.
- Porter des semelles pouvant amortir les pressions transmises aux genoux.
- Les anti-inflammatoires non-stéroïdiens ont une place de choix dans la thérapeutique.
- Parfois les infiltrations intra articulaires de corticoïdes pourront être de mise.
- Dans certains cas, une rééducation fonctionnelle sera indispensable pour renforcer la musculature (le vaste interne en particulier) et éviter les déformations. Elle ne devra pas être mise en oeuvre pendant les poussées congestives.Enfin, souvent la chirurgie sera le dernier recours par :

OSTEOTOMIE Modification de l'axe de la jambe par ablation d'un fragment osseux tibial, de manière à rectifier l'axe de la jambe pour que le poids ne repose plus sur la partie osseuse détériorée, mais équitablement des deux côtés du plateau tibial (le plateau tibial est la surface articulaire du tibia sur laquelle repose la surface articulaire du fémur) .On gagnera ainsi quelques années durant lesquelles la vie sera supportable.

MISE EN PLACE D'UNE PROTHESE actuellement les progrès en cette matière sont considérables et la pose d'une prothèse de genou, partielle ou totale, se pratique de plus en plus souvent avec des résultats qui sont excellents.

Après bien des années de pratique dans le monde du fitness et des clients ayant des problèmes articulaires, je dirai pour le mot de la fin qu'il ne faut pas rester sans rien faire, mais qu'il ne faut pas non plus abuser et ne pas tenir compte des signaux d'alertes que nous lancent notre corps. Il existe des exercices ou des gymnastiques, comme l'aqua-gym par exemple, qui sont parfaitment adaptés aux problèmes articulaires liés à l'arthrose. Ensuite, il y a une juste mesure à trouver et il faut parfois discuter à trois : client - médecin et instructeur fitness.